Il est grand temps de rétablir un peu de douceur dans ce monde de brutes. (Voilà, ça me fait penser à la pub de Lindt qui passait toujours au cinéma quand j’étais ado : « Quelques grammes de finesse dans un monde de brutes », et maintenant j’ai envie de chocolat…).

Ma source d’inspiration : un couple d’amis fidèles lecteur de ce blog qui, le jour même de la naissance de leur bébé, se prend une contravention pour mauvais stationnement devant la maternité.

On a du cœur, la tête en bas !

Exemples.

Commençons par les actes de générosité dans les parkings. Quand un conducteur s’apprête a quitter un parking payant et qu’il vous voit arriver dans votre voiture, il arrive qu’il vous fasse cadeau de son ticket de stationnement : « Tenez, ce ticket est encore valide pour 2 heures ». Merci !!!

Il y a deux semaines, nous faisions une petite virée en voiture et sommes tombés sur un marché fermier. Nous nous sommes donc garés sur le parking de ce qui pourrait correspondre en France a une station de RER pour aller manger un bout et faire nos achats de fruits et légumes frais. C’est en retournant à la voiture qu’on s’est aperçu

Que j’avais oublié de remonter/fermer les vitres de la voiture

Que j’avais oublié mon I-Phone, bien visible, à l’intérieur.

Bon d’accord, il est possible que simplement personne n’ait remarque ; n’empeche  j’aurais tendance a dire que la plupart des Australiens ne seraient meme pas tentes de voler le telephone.

Au contraire, quand ils trouvent quelque chose qui ne leur appartient pas (exemples : un sweat à capuche, un doudou, une chaussure), ils ont plutôt tendance à ramasser l’objet pour le mettre encore plus en évidence (sur un muret, suspendu à un grillage, etc) près de l’endroit même où il a été trouvé ; l’idée est que si son propriétaire repasse à cet endroit, il puisse le retrouver facilement. Il n’est ainsi pas rare de voir ainsi un vêtement d’enfant pendant plusieurs jours bien en évidence dans la rue).

Parfois, ils essaient activement retrouver le propriétaire. En témoigne cette adorable affichette  que j’ai photographiée à la gare (traduction à la va-vite mais dans le souci de préserver le style du message) :

Objets Trouves

« TROUVEES : LUNETTES ROUGES.

Quelqu’un les a laissées sur le banc du parc le 28/03. Elles ont un style fantaisie si bien qu’il est raisonnable de penser qu’elles doivent manquer à leur propriétaire. Si ce propriétaire est vous, contactez moi à  [+ adresse e-mail qui, je pense vu le nom , doit avoir été créée spécialement pour] et je peux vous les rendre. En attendant, passez une excellente journée et profitez bien de la douceur de l’automne. »

Une autre chose que j’adore ici, c’est que même les formulaires/sites internet/documents professionnels, légaux, ou en tout cas sérieux sont parfois rédigés dans un style vraiment marrant. Le dernier exemple est une autorisation que Henny a dû signer pour moi afin que je puisse aller en son nom retirer son dossard et son « kit de participation » pour une course à laquelle nous avons participé ce weekend.

Traduction :

« En signant cette décharge, j’autorise [Jessica T.] à collecter mon kit de course.[…]. Je promets de ne pas supplier qu’on me donne un nouveau dossard, ni me plaindre au cas où cette personne casse mes trucs, tache mon t-shirt, ou ne me donne pas ce kit à temps. Je ne demanderai pas de remboursement.

Cette personne a un excellent sens de l’orientation [euh…attendez, on parle de moi, la ?!! pauvre Henny, je ne m’engagerais pas à ce niveau-là], et sait à quel point cet évènement [ndlr : la course] est important à mes yeux. J’ai confiance dans le fait qu’elle ne se perdra pas, ne perdra pas mes affaires, ni n’essaiera de les revendre à la tonne de gens qui essaiera de s’inviter à l’évènement à la dernière minute. Si je commets une erreur de jugement et que cette personne me lâche, j’en accepterai les conséquences. Je ne demanderai pas à la Course de faire une exception pour moi ou mon compagnon irresponsable. »

Alors, je m’adresse aux stressés de la vie, aux contrôleurs sans cœur un peu trop zélés, aux voleurs, à ceux qui se prennent trop au sérieux :

On se détend, on respire, (on pète un coup éventuellement), et on essaie d’être un peu plus compréhensif et bienveillant  à l’avenir s’il-vous-plait-merci-bien !!