“Vas-tu enterrer ta vie de jeune fille?” est une question qu’on m’a souvent posee a mesure que la date du grand jour approchait. Oula non, pas question ! Les enterrements de ce genre que j’ai pu voir dans la rue ou les bars me donnent vraiment une image grossiere et pathetique du rite initiatique. On oublie, donc ! Par contre, cela m’a servi d’excuse (si tant est qu’il en fallait une) pour proposer a Emilie une sortie d’enterrement de vie de jeune fille a la sauce intello : allons voir la piece shakespearienne « Songe d’une nuit d’été » en plein air au jardin botanique, veux-tu ?

Et c’est ainsi qu’apres une chaude journee d’ete, nous emportons notre pique-nique, mais aussi des couvertures et des oreillers d’avion et entrons parmi les premieres sur la pelouse. On a de la place juste devant la scene ! nous sommes trop fieres d’avoir pense a tout et de notre installation tres confortable (c’est allongees entre 2 couvertures que nous avons passe la soiree). Mais bientôt nous voila depassees en confort par des hordes de spectateurs autrement plus rodés que nous : ils arrivent avec leurs valises a roulettes d’où ils sortent de vraies couettes, des couvertures polaires et de moelleux oreillers (avec l’humidite de la nuit, la prochaine fois c’est sur, on ramene nos couettes egalement !). Je ne parle meme pas de ceux qui avaient apporte leur glaciere, d’où ils sortaient de vrais festins et des bouteilles de champagne !

songedunenuitdete_jardinbotanique (1)

songedunenuitdete_jardinbotanique (2)

songedunenuitdete_jardinbotanique (3)

songedunenuitdete_jardinbotanique (4)

songedunenuitdete_jardinbotanique (5)

En tout cas, la soiree était geniale. La piece avait été adaptee de facon dejantee et tres creative ; on s’en est pris plein les yeux, on a beauuuuucoup ri, et le premier rang dont nous faisions partie a eu l’immense honneur de voir arriver un jet d’eau sur lui ; nous nous sommes retrouvees bien surprises et bien trempees (heureusement que c’était vers la fin car on commencait a avoir froid).

28 fevrier 2012. La veille du grand jour…

Henny est reste avec Ptit Frere dormir dans notre appartement ; quant a maman et moi nous avions un autre appartement a quelques minutes de la, que nous avions loue pour 2)pouvoir se preparer chacun de notre cote (et ma coiffeuse-maquilleuse debarquait a 6h45 le lendemain matin), dans un endroit lumineux et spacieux pour les photos de la preparation de la mariee ; 3)avoir un endroit pour prendre le dejeuner apres la ceremonie de mariage avec nos 2 familles, garcons et demoiselle d’honneur et reprendre des forces avant les seances photo de l’apres-midi ; 4) y dormir le soir du mariage.

IMG_4375

C’était tres bizarre de dire au revoir a Henny et de savoir que je le retrouverai le lendemain en tenue de ceremonie, devant tous nos invites, et dans je ne sais quel etat d’emotion…

Maman et moi avons mange toutes les deux au restaurant italien a quelques metres de l’appartement, pendant que Ptit Frere et Henny se sont fait une pizza de leur cote. (et nous ont depose un grand bol de porridge fait maison que nous avons trouve en rentrant, merci les gars ! Comme ca c’était tout prêt a manger pendant que la professionnelle commencait a travailler sur ma coiffure).

IMG_1701

Un mot d’ordre : soiree tranquille et du repos ! Tout de meme, au moment du coucher, une excitation etrange commencait a monter, et nous avons pris quelques photos-souvenir du dernier soir en tant qu’officiellement celibataire !

IMG_0913

 

IMG_0918

IMG_0920

Et puis, il etait temps de sortir la robe de la housse qui la cachait aux yeux d’Henny depuis si longtemps, et de la montrer enfin a maman (oui, on a un peu pleuré!). Nous l’avons obervee sous toutes les coutures, avons eu du mal a localiser les petits boutons qui serviraient a relever la traine pour le soir. Tu te rappelleras où ils sont, hein maman ? Je l’ai suspendue dans la chambre, prete pour le lendemain (j’en ai une autre moins volumineuse pour transporter en France).

IMG_0916

IMG_0923

IMG_0926

Seule dans la chambre, j’ai encore essaye de repeter mes voeux : impossible. Jamais je n’aurai pu les dire sans m’effondrer en larmes, au pire a la premiere phrase et au mieux au milieu… Et comment allais-je reussir a ne pas arriver devant Henny les yeux déjà rouges et les joues déjà trempees ?

Et cette robe, qui pend la, a cote de moi, pour de vrai... Et maman, qui est venue de l’autre bout du monde pour de vrai. Pour voir ca, pour etre avec nous. Et Ptit frere. Et ma Camille et son mari qui ont fait le deplacement d’Allemagne. Juste irreel. Et tout le travail des derniers mois, tous ces professionnels qui vont se coordonner pour assurer la journee. Et encore et toujours, la vision incroyable, meme lumiere eteinte, de cette robe que les rayons de lune viennent quand meme eclairer a travers les stores. Je ne pouvais arreter de la regarder, parce qu'elle etait vraiment la preuve materielle que je ne revais pas!!! Et Henny, qui dort dans notre grand lit, chez nous. Est-il nerveux ? Et moi qui suis la, dans cet appartement magnifique qui n’est pas le notre…

Cette fois, on y est bien. Pas de 29 fevrier, seulement un « dodo » ce sera le 1er mars. Je serai levee avant le jour pour la plus grande preparation de ma vie. Demain je vais me marier ??!!! Totalement dingue !! (j’ai eu a peu pres autant de mal a dormir que quand j’attendais Noel etant petite…)

.

.

.

IMG_1705

IMG_1707

IMG_1709

IMG_1710